en ligne de la 13 Janvier 2009

mise à jour Novembre 2016


1st AT Marathon meeting!

aussi sur Facebook!

650 1e serie

650 2e serie

750

Le Dakar 89

Le Dakar 90

Le Dakar 91

Le Dakar 1992 et les autres Rallyes

Répliques

Les cuncurrents

L'equipment

Bibliographie

Links et merci

tba: Merchandising

 

new: autres motos

 

Meetings RD03

voir les photos 2010

voir les photos 2009

AFRICA TWIN « MARATHON »

A la fin des années 80, il a été possible de courir le Paris-Dakar dans la catégorie "Marathon" avec des motos dérivées de la série mais adaptées à la course.

Pour cette raison, et aussi pour clore en beauté avant le retrait officiel de Honda du rallye (après 4 victoires au Dakar), Honda France, pour l’édition 1989, par l'intermédiaire du directeur Jean-Louis Guillot, se lance dans l'opération "50 Africa-twins à Dakar."

Une première sélection parmi 150 candidats a été faite et 50 seront sélectionnés. Pendant ce temps, les motos sont préparées et une première version obtient de bons résultats au rallye des Pharaons 1988 dans les mains de Joel Daures (pilote de Honda NXR au Dakar 88).

Aussi 49 motos prirent le départ de ce 11ème Dakar. L'Alsacien Heintz a vu sa participation annulée quelques jours avant le départ, alors que la moto et tout l’équipement étaient achetés, car les autorités libyennes ont refusé son entrée sur leur territoire du fait de son statut de militaire de l’armée française.

Parmi les partants citons une jeune Française, Maryline Lacombe, un Italien (Roberto Boano), et certains pilotes d'autres nationalités (Espagne, Angleterre, Sénégal).

Les numéros de série de ces 50 première série de Marathons commencent par 5 comme la RD03 standard (d'où la nécessité d'être bien informé pour reconnaître une véritable Marathon de cette année là). Au départ, un certain nombre de pièces de la moto ont été numérotées avec le numéro de course de la moto afin d'éviter le remplacement, pendant le rallye, de pièces non autorisées.

L'opération a été un succès, 18 AT ont terminé la course, Patrice Toussaint (16e au général) et Patrick Sireyjol (derrière lui) ont obtenus les deux premières places dans la catégorie Marathon. Boano est 4ème.

L'année suivante, pour la 12e édition du Dakar, 50 autres motos ont été fabriquées avec de légères différences par rapport à la série précédente. Le numéro de châssis commence par 6 (de 600001 à 600050).

Environ 20 AT furent livrées en France, au moins 3 en Espagne. Une quinzaine arrive en Italie, à la mi novembre 1989 mais trop tard pour courir cette année là.
Ermanno Bonacini a néanmoins réussi à en avoir une au dernier moment et a pu courir quelques étapes mais chuta en Libye où il fut admis à l’hôpital. Il dû abandonner sa moto là bas.

Saluons la performance d’Antonio "Toni" Boluda : 18ème au général et vainqueur de la catégorie Marathon. Andrea Mazzali courut le rallye des Pharaons 90 avec l'une de ces motos, qu’il a obtenu directement de Carlo Fiorani, alors responsable du HRC (où il retourna pour un temps après l'expérience chez Ferrari).

En 1990 une petite série (seulement 8) de Marathon 750 fut construite. Mais au cors du Dakar 91 ces 750 furent déplacés en catégorie "Silhouette" parce qu'elle avaient un seul disque de frein à l'avant au lieu de 2 pour les machines de série

Boluda et Boano se classent respectivement 10 ° et 11 ° au général.

Dans le 13ème Dakar, il y avait encore quelques RD03 Marathon en course, y compris celle fournie par Fiorani : Bonacini toujours là, (tiré de l'horrible incident de l'année précédente, grâce aux soins du Dr Costa) celles de Paladini et de Nassi, et une autre douzaine de concurrents. Seul Sireyjol atteindra le Lac Rose.

Quelques autres AT Marathon ont participé à la course Paris-Le Cap de 92, avec l’italien Morelli et le français Rivet, et bien sûr aussi à d'autres rallyes (Atlas, Sardinie, Baja Aragon et la Tunisie en particulier).

Très peu de ces motos sont stil autour, beaucoup ont été laissé, malheureusement, dans les sables de l'Afrique! Toute personne prête à partager l'information, s'il vous plaît contacter